Définition et enjeux

Les salariés de l'hôtellerie et de la restauration travaillent souvent à flux tendu, dans l’urgence, et sont souvent contraints d’adopter des postures pénibles ou d’effectuer des gestes répétitifs, notamment en cuisine. Ils sont alors exposés à des risques d’accident du travail (AT) ou de maladie professionnelle (MP).

En relation souvent étroite avec la clientèle et soumis à des méthodes de management exigeantes, ces salariés sont aussi sensibles aux risques psychologiques.

Dans ces secteurs pourvoyeurs d’emplois, les AT/MP entraînent de nombreux arrêts de travail et le taux de turn-over y est important.

Par conséquent, l’intégration de certains principes et exigences de prévention est à privilégier dès la conception des lieux de travail. A défaut, des améliorations peuvent être apportées sur l’existant, afin d’améliorer les conditions de travail, tout en contribuant à la qualité des prestations et à l’accroissement de la motivation du personnel.


L'essentiel

Les risques professionnels dans l'hôtellerie

Les salariés qui effectuent des activités de réception, de ménage et de nettoyage sont exposés à plusieurs risques :

  • physiques : gestes répétitifs, de postures contraignantes, de manutention de charges, accidents de plain pied (chutes et glissades) ;
  • chimiques : utilisation de produits d’entretien (détergents, détartrants WC...) ;
  • psychologiques : violence externe du fait de la proximité de la clientèle.

Les mesures de prévention

Pour prévenir les risques dans l'hôtellerie, l'employeur peut mettre en œuvre plusieurs actions.

  • Diminuer les efforts de manutention (mobilier et matériel moins lourds et plus fonctionnels...)
  • Utiliser des matériels ergonomiques (chariots adaptés, perches télescopiques pour le nettoyage des vitres, machines aux normes d'isolation des risques électriques...)
  • Faciliter l’entretien (surface de salles de bain lisses, produits de nettoyage non glissants...)
  • La manipulation et l’utilisation des produits d’entretien :

Les employés de ménage doivent être avertis et formés aux dangers liés à l'utilisation des produits nettoyants qui sont aussi des produits chimiques et toxiques (lecture des étiquettes, mélange et dosage des produits, stockage des produits dans un local spécifique, méthodes d'application sûres...).

  •  Les équipements de protection individuels :

 Les EPI  sont  indispensables au personnel de nettoyage des locaux : blouse, combinaison, gants, masques, chaussures avec semelles anti-dérapantes.

  • La formation :

Le personnel hôtelier peut se voir proposer le plus souvent les formations suivantes :     

- Formation à la prévention des risques liés à l’activité physique (PRAP) : adopter les bons gestes et postures de travail ;
- Prévention des risques de Troubles Musculosquelettiques ;
- Prévention des risques psychosociaux ;

>> Voir notre page : Formation                                                                                                                                                                                     

Restauration, des risques variés mais maîtrisables

Ces sinistres sont liés notamment aux gestes répétitifs et aux postures contraignantes (nettoyage des équipements et des locaux, travail de découpe en cuisine, etc.), aux risques de chutes sur sol glissant, de coupures, de brûlures, aux risques liés aux ambiances thermiques…

Dans ce secteur, composé d’une majorité de petites structures, les chefs d’entreprise ont parfois des difficultés à prendre le recul nécessaire pour évaluer les risques professionnels et prendre les mesures de prévention nécessaires.

 

Une évaluation des risques et les mesures qui en découlent, visent à améliorer les situations de travail et réduire les risques d’atteintes à la santé du personnel. Par exemple, il s’agit de :

  • Rendre les locaux, les équipements et les mobiliers, facilement nettoyables (accessibilité, visibilité…) en utilisant des moyens performants et faciles d’emploi ;
  • Réduire les manutentions manuelles et les déplacements (monte-charges ou passe-plats, stockage de proximité…) ;
  • Mettre à disposition des matériels dotés de protection contre les coupures (trancheur, pétrins, malaxeurs…), et former les commis de cuisine à l’affûtage des couteaux ;
  • Poser des sols antidérapants pour éviter les accidents de plain-pied ;
  • Améliorer l’ambiance thermique (hotte aspirante ou enveloppante, installée selon les normes en vigueur et à une certaine hauteur des équipements de cuisson) ;
  • Mettre en place une alarme intérieure dans les chambres froides, pour éviter les enfermements accidentels de salariés ;
  • Organiser le travail et sensibiliser le personnel au respect des règles d’hygiène et de sécurité ;
  • Aménager des vestiaires, sanitaires et salle de repos ;
  • Mettre en œuvre ces 8 solutions de prévention incontournables  :

1. Fournir des chaussures antidérapantes (type SRC) au personnel de cuisine

2. Sécuriser les escaliers en salle

3. Sécuriser les escaliers d’accès aux réserves

4. Supprimer l’essuyage manuel des verres en traitant l’eau ou en utilisant un lave-verres adapté

5. Maintenir les couteaux aiguisés et en bon état

6. Fournir et faire porter des gants anti coupures (gants en fibres) pour la découpe et l’épluchage des légumes

7. Mettre à disposition des plongeurs des rehausses permettant d’adapter la profondeur des bacs

8. Organiser le rangement des produits et matériels pour limiter les contraintes et efforts

Ces 8 fiches permettent de combattre rapidement et efficacement les principales causes d’accidents et de maladies qui touchent la profession.

logo OiRA Un outil gratuit d’évaluation

Les TPE du secteur de la Restauration traditionnelle bénéficient d’un outil en ligne, intitulé "OiRA" (Online interactive risk assessment), afin d’évaluer leurs risques et de réaliser leur document unique. Cette application informatique accessible sur un site Internet dédié (www.inrs.fr/oira), est simple et gratuit. Il a été élaboré par l’INRS en collaboration avec le Réseau Prévention de l’Assurance Maladie Risques Professionnels et les organisations professionnelles du secteur.

À l’aide d’OiRA, vous pourrez mettre en place les 8 solutions de prévention concrètes et incontournables dans la restauration. Elles sont pratiques et conçues en coopération avec l’ensemble des organisations professionnelles du secteur. Vous trouverez les fiches d’information pour les mettre facilement en œuvre sur www.inrs/restauration.


Nous vous accompagnons

Information, formation ou financement des actions de prévention décidées par l'entreprise (Aides Financières Simplifiées ou contrat de prévention), la Direction des Risques Professionnels accompagne les employeurs dans leur obligation de protection de leurs salariés.

 >> 0596 66 76 19 | prevention972@cgss-martinique.fr


Documentation utile

- Préconisations de la DRP "Accidents de Plain-Pied" :  Hôtellerie-Restauration

- Restauration traditionnelle : La santé de votre entreprise passe par la santé de vos salariés - ED 6199, INRS

- La restauration traditionnelle : Prévention des risques professionnels - ED 880, INRS

- Lingère, linger et équipier dans l'hôtellerie - ED 6033, INRS

- Réceptionniste en hôtellerie - ED 6081, INRS

- Guide d'autodiagnostic en hôtellerie/restauration

 

>> Voir nos pages : Évaluation des risques | Management de la S-ST Trouver une formation | Aides à l'investissement et à la formation